Viens, approche petit, rejoins la secte osienne
Mais regardez qui voilà ! Bonjour Invité et (re)bienvenue sur OS !
Envie de nouveaux petits camarades à traumatiser ? Pensez à voter régulièrement
Devinette osienne : Pas de ... pas de
Soutenez le forum sur Bazzart et PRD
N'oubliez pas de faire vos propositions dans les Mini-Jeux pour cet été !
De nombreux Scénarios de Sorciers Vacants n'attendent que votre plume ! Venez les découvrir
Omag' a sa propre vidéo grâce au talent de SURICATE. la regarder !

Partagez | 
 

 Folklore, Croyances et Coutumes Bulgares

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Directeur de Durmstrang et Professeur d'Apprentissage de résistance et d'endurance
avatar
Konstantin Wojewodka
Directeur de Durmstrang et Professeur d'Apprentissage de résistance et d'endurance
bad is the new good
Messages : 305
Points : 800
MessageSujet: Folklore, Croyances et Coutumes Bulgares   Sam 13 Sep 2014 - 14:19


Se cultiver un peu
Folklore, Croyance et Coutumes Bulgares



Pour mieux connaitre

ce pays et sa culture

Les bulgares, comme tout peuple et toute civilisation, ont leur propre culture ainsi que leurs propres us et coutumes. La première chose que l’on peut répertorier dans ces usages est leur manière de marier tout ce qui est froid avec le froid et tout ce qui est chaud avec le chaud. Ainsi, jamais vous ne verrez un bulgare manger de la glace en été ou allumer un feu en hiver sauf en cas d’emploi magique pour ce dernier. La croyance veut que le chaud comme le feu par exemple, doit aller avec l’été et la glace avec l’hiver. De ce fait, dans l’établissement de Durmstrang, les salles communes ne sont en aucun cas chauffées par les feux de cheminée l’hiver. Un système magique est instauré et des peaux de bêtes regroupent la plupart des lits. Mais le bâtiment reste relativement froid en hiver pour rappeler à tout le monde que Durmstrang n’a jamais été un château accueillant et fait pour les petites natures…

Vient ensuite ce fanatisme particulier pour le yaourt. Les bulgares ont une affection très particulière pour ce type de laitages. Ainsi à tous les repas de l’institution, des yaourts à tous les goûts sont proposés tels quels ou cuisinés, et changent régulièrement pour le plus grand plaisir des élèves qui en raffolent.  

Les bulgares ont aussi pris l’habitude de faire les choses en inversé. Lorsqu’ils veulent dire non, ils hochent la tête et lorsqu’ils veulent dire oui, ils font le signe négatif. De quoi perturber la plupart des étrangers.

De plus, suite au premier Tournoi des Trois sorciers organisé à Durmstrang et à la mort de la participante française, Cécile Lachance, les bulgares ont pris pour habitude de dire Bonne Chance en français et de manière ironique à leurs adversaires.

Calendrier de festivités :

Le Kurentovanje (14 février) :
Pas de St-Valentin pour les slaves ! La fête qui prend place en jour est en l’honneur du dieu Kurent. Cette divinité est celle du vin et de la débauche. Chaque année, un homme entre 30 et 40 ans dans toute la Bulgarie est nommé comme étant le nouveau Kurent. Il doit ainsi porter une veste en peau de mouton ainsi qu’une ceinture avec des cloches. Durant cette journée, dans la capitale, de grands banquets ont lieu en plein air avec du vin et de la nourriture en excès. A la fin de cette soirée, le Kurent aura récolté tous les mouchoirs des femmes et des filles en floraison pour qu’elles puissent être fertiles et en bonne santé.

La Martenitsa (1er-31 mars) :
Appelée communément Baba Marta, cette ancienne tradition du pays veut que les Bulgares se parent d’un petit pompon rouge et blanc qui sera porté sur le buste ou d'un bracelet tressé dans ces deux teintes durant tout le mois de mars en hommage à la bataille remportée contre les Byzantins. Lors de la création du royaume, le Khan, qui n’était pas certain de l’issu du combat contre ses adversaires qui convoitaient ses terres, avait prévenu la population qu’il enverrait un faucon avec à sa patte un fil, dont la couleur les informerait sur l’issue de la guerre. Il serait blanc si l’armée bulgare prenait l’avantage ou rouge si les rangs byzantins avaient le dessus et qu’il leur fallait évacuer et fuir les campements. Après de rudes luttes desquelles la Bulgarie triompha, un fil blanc fut enroulé autour la patte du volatile mais les ennemis, bien conscients que les faucons servaient de messagers tirèrent des flèches en sa direction dont une le blessa. A l’arrivée de l'animal au campement, les gens entrèrent en panique en voyant la ficelle rouge attachée. Ils constatèrent cependant que ce n’était que le sang de la plaie qui l’avait imprégné, et qu'en réalité le faucon leur apportait la nouvelle de la victoire. Depuis, tous les mois de mars, les Bulgares portent un pompon ou une petite tresse blanche et rouge qu’ils ne retirent qu’aux prémices du printemps. Les martenitsi seront alors cachées sous une pierre ou attachées aux arbres fleuris.

La journée de l’improbable (21 mai) :
Cette journée apparait en ce vingt-et-un mai comme étant la commémoration qui célèbre la mixité des sangs et aussi le retour des sangs impurs en Bulgarie. La journée est callée sur la date de la chute du Tsar et du coup d’Etat orchestré par les sangs-mêlés et nés-moldus. Durant cette fête, bien que le règlement soit très strict à Durmstrang concernant les uniformes, une grande majorité des étudiants troque l’uniforme pour des vêtements qui ne vont pas du tout ensemble. Plus le mélange et les teintes sont bariolées, plus la tenue est réussie. Généralement, ce jour-là, aucun point n’est enlevé à cause de l’effet de masse. Impossible d'envoyer tout le monde aux cachots ou en punition... Au niveau des trois repas de la journée, un choix beaucoup plus varié d'aliments est proposé, de nombreux mets sont disposés de manière à inciter les élèves à faire des mélanges improbables en l'honneur de cette célébration. Prenez donc un cornichon avec votre chocogrenouille ! Les papilles et les couleurs seront donc sollicitées pour cette fête générale.

Le Jour de la Scission (18 juin) :
Le Jour de la Scission est considéré comme étant un jour sombre pour les nés-moldus et les sangs-mêlés. Mais cette fête reste tout de même très populaire chez les sorciers très radicaux. Ce jour marque la chasse des sangs impurs à travers le domaine de l’actuelle Russie par les sangs-purs au VIème siècle. Cette fête très populaire a cependant été abolie en 1970 à la chute du tsar. Avant l’abolition, de grandes fêtes étaient organisées à travers l’Europe de l’Est. Cependant, suite à l’exécution du tsar, en signe peut-être de protestation ou de provocation, les sangs-purs toujours fidèles à cette fête s’amusent aujourd'hui à voler des objets moldus et à s’inviter pour les détruire par divers jeux. A Durmstrang, bien que l’école soit composée de tous types de sangs, les sangs-purs récupèrent les objets moldus dans les objets confisqués ou encore volés parfois à certains sangs impurs. Les objets moldus étant interdits dans l’établissement, il leur est impossible de protester. Ainsi, les objets moldus se retrouvent explosés, détruits sous les cris de joie des sang-purs.

Le Simeonovden (1er septembre) :
Le Simeonovden est considéré comme le pire jour de l'année dans le calendrier bulgare. Cette journée se trouve liée à la malchance et au risque. Certaines régions l'ont également surnommé Simeon Belejnik (le Marqueur, celui qui laisse une marque, une trace, une cicatrice) où tout individu peut être touché par la mauvaise fortune. La croyance populaire préconise de ne pratiquer aucune activité manuelle ou de toucher d'objet tranchant afin d'éviter tout maléfice. Une conception ancienne associe le premier septembre au loup. Différents interdits et l'application de précautions particulières (tel que de ne pas jeter dehors des cendres du feu) sont appliqués, tout comme le mot "loup" se retrouve prohibé du langage durant toute la journée.

Le Kukerovden (1er décembre) :
Cette fête au creux de l’hiver est une célébration très ancienne en Bulgarie. Les gens ont pour habitude de se déguiser en horribles monstres pour chasser les mauvais esprits et leur faire peur. Des démons monstrueux font alors leur apparition pendant cette journée et généralement, un grand bal est organisé dans la salle des fêtes à Durmstrang.

OMAG'OSAN STRANA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://omagosan-strana.forumactif.org
 

Folklore, Croyances et Coutumes Bulgares

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» faire découvrir les traditions et coutumes polonaises aux enfants
» Folklore danois
» Bague de fiançailles : traditions et coutumes
» coutumes et traditions : le Danemarque
» FOLKLORE POLONAIS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Omag'osan Strana ::  :: Les Papiers de Zorya :: les Annexes-